6 astuces pour minimiser sa pollution numérique

pollution numérique Do It Toi-Même six astucesAyons le réflexe du numérique « raisonné » et « raisonnable »

On a tendance à penser que dématérialiser les choses est plus écologique. Pourtant, internet, le stockage des données, nécessitent des serveurs gourmands en énergie de par leur consommation mais aussi leur fabrication. De manière générale tablette, smartphone, imprimante et ordinateur, nécessitent pour leur fabrication des matériaux composés de métaux rares dont l’extraction est polluante. Si tu veux en savoir plus sur la pollution numérique voici déjà deux articles intéressants à consulter et un podcast à écouter :

Se passer de tout ce matériel à notre époque n’est pas évident (et ce serait dommage étant donné le potentiel que ça offre), ce n’est donc pas de cela que nous allons parler aujourd’hui. Voyons déjà comment minimiser notre impacte écologique numérique avec les six astuces suivantes :

1) Trier ses mails

C’est une grosse tâche mais tu peux déjà prendre le réflexe de supprimer au fur et à mesure tous les mails qu’il n’est pas utile de conserver. Commence par les newsletters par exemple ! Personnellement j’aime en recevoir et en lire (d’autant qu’aujourd’hui du contenu très intéressant est diffusé sous ce format là, notamment sur les sujets d’entrepreneuriat ou de développement personnel), mais une fois que j’en ai tiré les informations que je juge devoir conserver (par prise de notes), je supprime le mail. Si là tu as pris du retard (comme moi à l’époque ou j’ai entendu parlé de cette nouvelle pollution), je te propose une solution qui plante des arbres ! Il s’agit de Cleanfox. En plus d’être choupinet, ce petit renard va t’aider à faire du tri dans tes mails et à te désabonner des newsletters dont tu n’as pas besoin. Et une fois atteint un certain nombre de mails supprimés il plante un arbre pour toi ! Tu peux même en offrir un à planter à tes amis (wouhou \o/).

Autre petites astuces mail : évite de mettre trop de monde en copie (genre au boulot… ça ne t’énerve pas toi quand tu es dans la boucle mail pour rien ?!). Et évite les pièces jointes trop lourdes. Tu peux, par exemple, utiliser Wetransfer (comme nous 😉 ), qui te permet d’envoyer des pièces jointes volumineuses et qui en plus ne stock ton transfert qu’un temps limité (7 jours je crois ou plus, je ne sais plus…). Donc cela limite l’utilisation de leur serveur et réduit la consommation d’énergie.

Pollution numérique do it toi-même astuce mails

2) Utiliser un moteur de recherche alternatif : Ecosia

Ecosia est un métamoteur de recherche solidaire2 allemand. Il reverse 80 %3 de ses bénéfices4 selon un programme de reforestation présent partout dans le monde. Ecosia plante des arbres au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar.
Ecosia propose un service gratuit de recherche. Les résultats affichés par le moteur de recherche sont générés par Bing, améliorés par des algorithmes particuliers développés par Ecosia8 et via des encarts publicitaires par Yahoo!, il affiche des liens publicitaires qui génèrent des revenus à chaque clic9. Il est possible de ne plus afficher de liens publicitaires auquel cas le financement effectué par les recherches est moins important. Par ailleurs, des liens appelés EcoLinks permettent aux utilisateurs de générer des dons lorsqu’ils font leurs achats en ligne.

Merci Wikipédia tout est dit.

Blague à part, au début on a vite fait d’avoir la crainte de tomber sur un moteur de recherche qui, certes fait de bonnes actions, mais qui fait de mauvaises recherches. Eh bien rassure toi Ecosia est très efficace ! Cela fait un an que je l’utilise et je ne me suis jamais sentie pénalisée. Petit bonus ils garantissent de ne revendre aucune de nos données à des annonceurs (la base !). Concrètement comment ça marche ? Comme google ! Tu fais ta recherche, Ecosia lance une requête et tu obtiens ton résultat. Sauf que chaque requête que tu fais génère la plantation d’un arbre. Comme ça. En faisant ce que tu fais toujours, sans effort supplémentaire. Ce n’est pas magique ?!
Tu peux installer l’extension sur ton ordinateur et sur ton téléphone portable également.

pollution numérique do it toi meme moteur de recherche ecosia

3) Ne pas cumuler les onglets ouverts

Quand tu laisses des onglets ouverts « pour plus tard », les sites, leurs pubs animées (ou non), leurs vidéos tournent alors que personne ne s’en sert. Les serveurs tournent et c’est une consommation d’énergie inutile qu’il est facile de réduire. Une technique, si tu aimes de faire des liste de sites « à consulter », est de te créer un dossier dans tes favoris que tu pourras appeler  » à consulter » (merci Nathalie….). Et dès que tu ouvres un site qui t’intéresse et dont tu veux te souvenir, pour en lire le contenu ultérieurement, tu le ranges dans ce nouveau dossier favori plutôt que de le laisser ouvert dans un onglet.
Bien-sûr si tu en as besoin pour travailler c’est différent.

pollution numérique Do It Toi-Même astuces onglets

4) Ne pas abuser du Cloud

Avec l’arrivée des solutions de stockage dans le « Cloud » je me suis dit « youpi !! Économie d’espace sur mon ordi et réduction du papier ! ». Alors oui, cela reste une très bonne solution de stockage de donnée mais il faut en avoir un usage raisonné. Car, comme toujours le Cloud utilise des serveurs distants pour stocker tes données et ces serveurs tournent 24h/24h pour des données que tu ne consultes que très rarement pour la plupart (voir jamais si tu es comme moi …!). Donc la nouvelle habitude à prendre est de limiter l’usage des solutions Cloud pour ne garder que l’essentiel, et je sais que ce n’est pas chose facile (surtout avec un blog !) (ICI pour plus de détails).

5) Limiter l’usage des réseaux sociaux

Ahahahahah ! Mais c’est impossible ! Nan sérieux… C’est super dur ça comme règle…
En effet, je suis moi-même une grande consommatrice d’Instagram. Et si tu as du mal à te rendre compte du temps que tu passes sur tes réseaux sociaux essaie une de ces applications :

  • Les plus douces : Space et Offtime , elles te permettent d’évaluer le temps que tu passes connecté aux réseaux et de mieux gérer ton utilisation de ces derniers.
  • La plus hardcore : Flipd , si tu dépasses le temps d’usage que tu t’es fixé : l’application bloquera ton téléphone !

Pollution numérique do it toi-même astuce réseaux sociaux

Bon sinon, sur facebook, tu peux aussi faire du tri sur ton fil d’actualité en choisissant bien les personnes que tu suis, et dont tu veux voir les publications, et celles que tu ne suis pas. C’est déjà un bon début ;). Tu peux aussi supprimer la lecture automatiquement des vidéos qui est très énergivore !

6) Faire des recherches raisonnées

Ici, il faut que tu mettes en favoris tous les blogs, les sites, les chaînes youtube, que tu vas consulter régulièrement. Et chaque fois que tu veux t’y rendre passe directement par tes favoris plutôt que de lancer une nouvelle requête dans ton moteur de recherche. Car, même si tu utilises Ecosia, faire une requête consomme beaucoup d’énergie, le mieux reste encore de les limiter lorsque tu le peux.

Pollution numérique do it toi-même astuce requète

Et voilà pour mes astuces anti-pollution numérique, tu en connais d’autres ? N’hésite pas à les partager en commentaire !

Très belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *